Samsung Galaxy S9 - Critique - Par Patrick Archambault

C’est en avril 2018 que Samsung nous a présenté le nouveau Galaxy S9. La compagnie m’a donné la chance de l’avoir entre mes mains et je peux vous en parlez après mon essai.



L’un des premiers avantages que Samsung nous a promis, c’est qu’ils allaient réinventer la caméra, ce qui est réussi. L’avantage de ne plus avoir le bouton home, permets de gagner de la surface visuelle. On peut alors avoir plus de vue sur notre objectif.

Oui les caméras n’ont que du 12 mpx en arrière, et du 8 mpx à l’avant, mais elles font le travail à merveille. Les photos sont d’une très grande qualité. C’est surtout l’enregistrement vidéo en 4k Ultra HD qui est tout à fait génial et qui capture en haute définition le moment présent.
On nous arrive également avec un nouveau mode, celui du ralenti. Plus besoin d’un logiciel spécial pour faire cet effet que tout le monde apprécie quand on fait un exploit hors du commun en sport. Lorsque l’action se passe dans une zone prédéfinie, tout se passe en vitesse ralentis, ce qui donne une séquence géniale lors de nos vidéos.

En parlant de l’absence du bouton home,  le menu peut apparaitre et disparaitre à notre guise. Vous pouvez avoir les fameuses options du bas en permanence ou temporaire. Vous ne gagnez pas énormément de visuel, mais cela peut être très pratique. Surtout quand vient le temps de regarder des vidéos. Quand on regarde une vidéo sur Youtube qui peut être un bon exemple, on peut ajuster l’image pour en voir plus.

Pour la batterie, aucun point négatif. J’ai eu la chance de passer facilement une journée et demie sans la recharger. Faite moi confiance, Dieu sait que je peux en faire des trucs en une journée avec un cellulaire et la pile se déchargeait beaucoup moins que le A5 ou le S7, qui sont les deux cellulaires que j’utilise en permanence.  Autre avantage, je pourrais dire qu’elle prend environs 1h à 2 pour se recharger au complet en mode éteint.

Pour ce qui est du déverrouillage facial, nous sommes loin du Note 8 malheureusement. Avec ce dernier, avec ou sans lunette, on pouvait activer notre cellulaire, cette fois si ce n’est pas le cas. Autre point que je n’apprécie toujours pas chez Samsung, c’est l’empreinte digitale qui est toujours placée à l’arrière de l’écran. C’est surement le seul désavantage du A5 sur ses deux autres frères.

La dimension physique est un peu étrange, oui on a plus d’écran, mais il est de la même dimension que tous les autres cellulaires de la gamme Galaxy, à l’exception de la série +. Alors j’ai pu utiliser une protection de mon A5 sur le S9 sans problème. Bon il est vrai que la prise audio n’était pas au même endroit, mais je n’ai eu aucun problème à utiliser les autres options.
En parlent d’option, la fameuse touche Bisby est facilement accrochable. Je n’ai jamais trouvé la méthode pour le désactiver. Oui surement qu’il y a une option, mais je ne l’ai jamais trouvé.

En parlent d’option, la fameuse touche Bisby est facilement accrochable. Je n’ai jamais trouvé la méthode pour le désactiver. Oui surement qu’il y a une méthode, mais je ne l’ai jamais trouvé. Mais une fois activé, Bisby devient un avantage vraiment intéressant, l’option que j’ai le plus apprécier est surement la traduction automatisée.

Pour terminer, oui le S9 est surement génial comme appareil photo, mais j’ai énormément plus apprécié le Note 8. Oui ce dernier est beaucoup plus dispendieux à l’achat, mais vu les dates de sorties, le fatphone est beaucoup plus avantageux avec un contrat.

Share on Google Plus

À Propos Alpha42

0 commentaires:

Publier un commentaire