Death Road To Canada - Le jeu de UKIYO Publishing arrive le 25 avril sur les consoles

UKIYO Publishing, éditeur indépendant de jeux vidéo installé à Londres, en partenariat avec Rocketcat Games et Madgarden, sont fiers d'annoncer que Death Road To Canada, leur road-trip généré aléatoirement et bourré de zombies assoiffés de sang, débarquera sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One, le 25 avril prochain. Les joueurs parcourront des routes grouillant d'immondes cadavres ambulants, superbement réalisés en pixel-art, pour une aventure apocalyptique qui les conduira de la Floride jusqu'à l'Ontario.



Death Road To Canada met les joueurs au défi de survivre à son univers hostile et à ses combats d'une rare brutalité, avec des tonnes d'armes pour récompense. Fouillez votre environnement en ruines et prenez des décisions difficiles, parfois hilarantes, que vous soyez seul ou à deux en mode coopératif. Death Road To Canada.

"Nous sommes heureux de dévoiler la date de sortie de Death Road To Canada sur consoles, a déclaré Kepa Auwae, cofondateur de Rocketcat Games. Nous avons travaillé corps et âme sur ces portages, et nous avons hâte de voir les joueurs se frotter aux hordes de zombies pixélisés. Et pour autant que nous sachions, c'est la première fois que les joueurs sur consoles sont invités à fuir le Canada."

D'après les rumeurs, le Canada ne serait pas touché par l'épidémie de zombies, et la longue et sinueuse Death Road devient alors le seul obstacle entre les joueurs et leur objectif. En chemin, ils devront explorer des lieux emblématiques comme Y'all-Mart et Muscle ! Bomb ! ! Gym ! ! ! , mais aussi rencontrer et recruter des personnages aussi singuliers qu'étranges. Contrairement à la plupart des rogue-likes générés aléatoirement, Death Road To Canada fait la part belle à l'aspect narratif, grâce à son système de fictions interactives qui liera ou brisera des amitiés sur fond d'histoires individuelles dramatiques et de combats ensanglantés.
Share on Google Plus

À Propos Alpha42

0 commentaires:

Publier un commentaire