Hearthstone - Un mal antique s'éveille avec la troisième extension du jeu vidéo de cartes de Blizzard, acclamé dans le monde entier

Préparez-vous, courageux champions ! Dans les semaines qui viennent, d’effroyables ténèbres vont s’immiscer jusque dans l’auberge et venir tourmenter ses clients… et changer tout ordre établi†. Dans Les murmures des Dieux très anciens, la troisième extension du jeu vidéo de cartes Hearthstone de Blizzard Entertainment, un mal antique émerge des profondeurs d’Azeroth et apporte dans son sillage 134 cartes tentaculaires… ainsi que la puissance légendaire de C’Thun, N’Zoth, Yogg-Saron et Y’Shaarj.



Les murmures des Dieux très anciens prend tout ce que vous connaissiez dans Hearthstone… et le chamboule ! Sous l’influence des quatre Dieux très anciens d’Azeroth, des amis fidèles ont été corrompus (gagnant quelques globes oculaires au passage), de nouvelles monstruosités sont apparues. À chaque tour, la folie se répand un peu plus dans l’auberge. Lorsque les Dieux très anciens et leurs adeptes déments vous rejoignent au combat, qui sait à quel point ils vous aideront à semer la destruction avec leurs capacités uniques et leurs pouvoirs capables de changer le cours de la partie ? Mais attention, car chacune de vos actions pourrait bien être la dernière dans cette toute nouvelle extension de Hearthstone.

Bientôt disponibles sur PC, Mac, tablettes Windows, iOS et Android ainsi que sur téléphones portables, les paquets de cartes des Murmures des Dieux très anciens pourront être gagnés dans l’Arène ou achetés en échange d’or en jeu ou d’argent réel au même prix que les autres paquets de cartes du jeu. Dès le 15 mars et jusqu’à la sortie de l’extension, ceux qui auront le courage d’invoquer au combat cette ancestrale et colossale puissance pourront préacheter un lot unique de 50 paquets de cartes des Murmures des Dieux très anciens sur toutes les plateformes (un seul achat par compte), au prix réduit de 44,99  (49,99 pour iOS). Ceux qui survivront à cet acte recevront un dos de carte unique.

Share on Google Plus

À Propos Alpha42

0 commentaires:

Publier un commentaire