La Critique : Les 8 Enragés (Hateful 8)

John Ruth avec son cochet vont a redrcok pour amener Daisy Domegue à la pendaison pour encaiser sa prime. Le temps est mauvais, le major marquis et le shérif ont besoin de rejoindre la diligence. Tout ces personnages se rencontre pour s’abriter a l’auberge de mimi. Ils serons pris avec des inconnus, une tueuse , une météo violente et des hommes



C’est avec curiosité et respect que j’assiste à ce film. Je suis toujours curieux envers les films de tarantino et j’ai du respect pour son audace cinématographique. Je n’écoute pas le cinéma western en général mais je fais exception pour lui.
Tout d’abord il nous offre des offres des dialogues assez cru et plein de références raciste. Le sang fait évidemment parti intégrante de ces films.Tout comme la plupart du temps des films assez long alors prenez votre mal en patiente parce que quand sa décolle vous serez sur votre siège et sous le choc. Le film contient des long plans sans coupure ou presque. J’ai trouvé la première moitié assez lente mais plus orienté sur les personnage et leur histoires tandis que la deuxième moitié est trop mouvementé alors ça se compense. Les fin de ces films sont toujours des avalanches d’événement exagéré , tout va trop vite et tout devient clair.
Pour ma part , j’ai passé un bon moment et j’ai été passablement brassé. J’ai trouvé cependant Django plus intéressant et plus original. On va se le dire , c’est une belle pièce de cinéma. C’est une tempête d’événement de violence condensé dans un tout unique. Mon conseil n’allez pas la dans vos plus beau habit , car vous allez affrontés des tueurs a gages sans pitié. Un film brutalement génial



Article par Olivier Anctil

0 comments :

Publier un commentaire