LOUIS-PHILIPPE GINGRAS — LA FIN D'UN ROAD TRIP

Le gars chante avec la voix qu'il a sur un folk où se rencontrent la finesse du country et les élans rugueux du rock. Ses paroles biscornues s’y plantent comme des clous et affrontent l'ordinaire avec le sourire en coin. Constructeur de vers d'oreille et guitariste de formation, Gingras s'amuse avec la chanson depuis maintenant cinq ans.




Salué au Festival en chanson de Petite-Vallée (lauréat de six prix), au Prix de la chanson SOCAN 2014 (nomination pour « Andromède »), au GAMIQ 2015 (nomination dans la catégorie Album Roots de l'année) et applaudi par la presse, son album Traverser l'parc — son premier long jeu, paru en novembre 2014 sous l'étiquette Simone Records — l'a mené sur les route du Québec et au delà; des Francofolies de Montréal en passant par le Festif! de Baie Saint-Paul, du Festival des guitares du monde d'Abitibi-Témiscamingue à Pop Montréal, des Rencontres de création de Natashquan au FME.

Fort de tout ce chemin parcouru et lors qu'il s'apprête à s'encabaner pour achever l'enregistrement d'un deuxième long jeu, une hibernation musicale dont il devrait émerger en 2016, Louis-Philippe Gingras donne un dernier « coup de gaz » à ce road trip nommé Traverser l'parc, un dernière ride de Montréal à Rouyn aux côtés des ses fidèles et d'autres invités, le lundi 2 novembre prochain à 21h au chaleureux Quai des Brumes — lieu montréalais mythique qui célèbre par ailleurs son 30e anniversaire.

Article par Alpha42

0 comments :

Publier un commentaire