Ex Machina - Critique

Réalisateur : Alex Garland
Acteurs : Oscar Isaac, Domhnall Gleeson, Alicia Vikander

     Ex machina est une superbe œuvre de science-fiction qui exploite un thème populaire pour le genre, l’intelligence artificielle. Jusqu'où est-il possible de pousser les performances d'un robot? Et surtout, jusqu'à quel point un robot serait en mesure d'agir comme un humain, d'avoir un esprit critique, de penser par lui-même? Dans Ex Machina, un jeune programmeur (Caleb) choisi lors d'un concours se voit donner une mission bien particulière. Pour le compte d'un chef d'entreprise excentrique et brillant (Nathan), il a comme mandat de faire passer le test de Turing à un robot humanoïde qu'il a créé. Le test de Turing consiste à savoir si l'on est capable de différencier un ordinateur d'un humain lors d'une conversation.

     L'humanoïde en question est un chef-d’œuvre, tant du point de vue de l'ingénierie que du visuel (l'aspect physique du robot est celui d'une très belle femme nommé Ava). Les deux protagonistes du film chercheront à savoir si cette création de l'homme à une conscience, ce qui soulèvera de nombreuses questions sur ce qu'est la nature humaine et du rôle de l'homme dans la conception de l'intelligence artificielle qui s'apparente à celui d'un dieu. 
   
     Ce film est impressionnant à plusieurs niveaux, notons d'abord une économie de personnage, 3 acteurs se partagent la réplique, ce qui laisse place à un scénario intéressant et étoffé qui ne tombe jamais dans une lourdeur théorique qui aurait pu facilement prendre place compte tenu de la thématique. En plus de l'ambiance sonore qui est un personnage en soi tellement elle impose une atmosphère au film et finalement, les effets visuels. Magnifiquement intégré, Ava semble réelle et non sortie d'un ordinateur.

     Un thriller de science-fiction étonnant qui nourrit la réflexion très loin des canons d'Hollywood vide et beau, ça fait du bien.

Share on Google Plus

About Marieve

0 comments :

Publier un commentaire