BRONSWICK — « TOUTES LES SECONDES »

LE NOUVEAU DUO MONTRÉALAIS SE RÉVÈLE AVEC « TOUTES LES SECONDES », UNE PREMIÈRE PIÈCE ANNONCIATRICE D'UN EP, ERRANCES, À PARAÎTRE LE 5 JUIN SOUS L'ÉTIQUETTE LISBON LUX RECORDS



Né dans le suave et humide été montréalais de l'union insoupçonnée de la chanteuse et musicienne Catherine Coutu et du compositeur et programmeur Bertrand Pouyet, Bronswick aime la chanson francophone des années 1980, Étienne Daho, Mylène Farmer, mais aussi les cartons anglophones de Depeche Mode et la musique sombre et percussive des contemporains de The Knife, The XX, ou encore de The Dø.

Alors que le duo, nouvelle recrue de Lisbon Lux Records, annonce la parution d'un premier EP, Errances, à paraître le 5 juin prochain, il se révèle, juste un peu, aguichant, avec une première inédite, « Toutes les secondes ».

Je vais sûrement perdre pied
Dans les rues où j'hésite
La visibilité
Anonyme et sans suite
Prolonger ma journée
Pour découvrir la nuit
Oublier mes idées
Brouiller mes envies

Sur une synth pop crémeuse douce amère, nuage pastel de sonorités synthétiques, la voix claire et haute de Catherine, totale féminine, déclame une poésie belle et douce, faisant surgir les images par centaine. Si les machines donnent le rythme, c'est le coeur qui bat la mesure. Et quand dans une orgie d'arpèges pointe le refrain, signature habile et malicieuse de Bertrand, on comprend que le titre s'accrochera, indélébile mesure, jouant en boucle jusqu'à sa fin, et qu'il faudra tremper l'oreille dans le sirop juste assez sucré de l'album à venir.


Share on Google Plus

À Propos Alpha42

0 commentaires:

Publier un commentaire