Last Knights : La Critique



Il a déjà un moment que je n’avais pas vu de film médiéval. Alors je n’avais pas d’attente et je n’avais jamais entendu parler de ce film. Alors voici ma critique personnelle.

Sur le plan de l’histoire : Un ordre de chevalier se voit contraint à se dissoudre suite à des discussions diplomatiques ayant mal tournés. Un maitre exécuté, un vent de trahison souffle sur cet ordre. Les intendants chercheront justice ou resteront dans l’oubli. Un empereur tente de garder le contrôle sur ses différents ministres.

Plusieurs fois dans le film, je cherchais à comprendre mais je suis resté sans réponse. L’action est insuffisante. Nous nous perdons dans les méandres de leur discours. Les personnages se parlent comme des nobles mais ça agace à la longue. Nous nous perdons dans leur discours et rends le tout assez lourds. Nous sommes plus ou moins intéressé à connaitre leur nom ou leurs histoires,

Le rythme est lent, je me suis accroché seulement après une heure de visionnement. Je crois qu’il manquait de contenu et qu’ils ont cherché à étirer. L’histoire en soi n’est pas si compliqué mais je n’ai pas eu de réponses sur l’époque où les lieux. Une petite surprise au milieu qui nous amène vers la fin tranquillement. Il est ambigu si le scénario est un film fantastique ou médiéval. Aucun éléments de fantaisie mais on ne peut pas dire que ce soit totalement médiéval. Alors voila le mystère

Les points réussis sont plus au niveau des visuels et des acteurs.  Le film est assez sombre nous sommes dans un monde sans espoir. Le rendu visuel est correct dans ce sens. Il aussi des bons acteurs notamment l’excellent Morgan Freeman. Il joue un petit rôle, un peu plus effacé.  La performance de Clive Owen est bien.  Il influence plus l’histoire et améliore le film. Les séquences de combat sont insuffisantes mais bien réalisés.

Pour résumé, ce film est assez mauvais, il manque de rythme et de sens.
Ma note 6/10
Meilleur Film médiéval : Robin des bois , Le royaume des cieux



Share on Google Plus

About Olivier Anctil

0 comments :

Publier un commentaire