L’insurrection (divergence 2e partie) - La Critique




Je ne connais pas beaucoup la série Divergence, mais ce que je découvre à chaque opus me plait bien. Je n’ai lu aucun livre alors je ne peux que commenter l’univers cinématographique. Je le vis différemment du lecteur avec de plus simple attache. L’année dernière, j’ai fait mon initiation dans cet univers caractérielle. On y voit certainement des ressemblances avec The Hunger Games. La série Divergence ne cache pas moins une intrigue différente et captivante. Voici ce que j’en ai pensé.


Il est préférable d’avoir vu le premier opus qui se nomme divergence, car celui-ci installe la mythologie et les personnages dans cet univers. Pour vous rafraîchir, L’équilibre et la paix est maintenue par un système de classe. Les érudits sont responsables du savoir. Les justes sont responsables de la justice. Les audacieux sont des policiers. Les altruistes sont ceux qui font passé le sort des autres avant le leur. Les fraternels de l’agriculture et de la paix. Les divergents sont ceux qui ont des affinités avec différentes classes. La dernière classe est les sans factions qui ne veulent rejoindre aucunes de ces classes.

Le clan des divergents est pourchassé par les érudits. Jeanine les poursuit et les tient comme responsable de l’instabilité qui les frappent. Tris, Quatre et les divergents doivent trouver des alliés pour tenir tête au érudits. Ils veulent éliminer les divergents qui sont un problème pour leur société.

Au niveau de l’histoire, j’ai eu des belles surprises. Le film a certain début lent, mais c’est utile à installer tout ce qui s’en vient. L’univers de divergence est complexe et fascinant. Les effets spéciaux lors des simulations sont super. Il nous offre des images assez unique et visuellement captivante. Mes scènes préférées du film sont les séquences ou elle doit débloquer le cube.

Les personnages se définissent encore plus. Il est intéressant de suivre davantage la relation plus aboutit de quatre et de tris. Le personnage de tris est troublé, elle se sent coupable de ce qui arrive. C’est le personnage le plus intéressant à suivre. Quatre est un plus effacé, mais essentiel au bien-être de tris. Tandis que Peter est personnage qui est mystérieux et pleins de ressources. Il est le plus surprenant du groupe.

Réflexion : Aimez-vous les films tirés des romans dans les genres de celui-ci? Pouvons-nous dissociez un roman d’un film ? Peuvent-ils vivre indépendamment ?

Ma note : 7/10
Recommandation tiré des romans a succès : la série Hunger Games , Divergence , Ender Games
Critique à venir : Interstellar




Article par Olivier Anctil

0 comments :

Publier un commentaire