Fastlane 2015 : ma revue



Nous voilà rendu au PPV de février : Fastlane. Un nouveau nom bien correct pour  l’embuche sur la route vers Wrestlemania. La carte n’est pas hyper paquetée mais c’est correct comme ça. Ça fait valoir Wrestlemania.

Dolph Ziggler, Erik Rowan et Ryback vs Seth Rollins, Kane et Big Show : C’est quand même bien qu’une feud remonte à aussi loin. Big Show y va d’un espèce de ankle lock sur Rowan. Rowan travaille une bonne partie du combat et c’est plutôt bien. On se serait attendu à Ziggler tout le match mais non. Ryback ramasse le hot tag de Rowan et donne un bon comeback sur Rollins. En finale, Big Show fait son knock out punch sur Ziggler dans le dos de l’arbitre. C’est suivi d’un chockslam de Kane pour la victoire de The Authority. Rollins en rajoute après le match avec un Curb stomp sur Ziggler, puis sur Rowan. Au moment d’en donner finir avec Ryback : Randy Orton revient pour le save . Bon combat d’ouverture qui rencontre ses objectifs. 7/10

Goldust vs Stardust : Excellente feud midcard avec une histoire intéressante. Dusty fait une job en or. Stardust arrive avec un costume différent. Ça a plus le look d’un cruiserweight un peu cheap de 1998 qu’un gars vraiment weird, mais bon, donnons la chance au coureur, Cody a déjà réussi à mettre un masque de plastique ultra-laid over ! Bon début assez rapide. Le storytelling du grand frère plus mature vs le petit frère frustré est bien jouée. La foule n’a pas l’air d’embarquer vraiment c’est dommage. Cody avec une roue latérale pour aller chercher un peu de heat et ça marche un brin. La foule chante Cody pour le déconcentrer. Il a manqué une bonne occasion de leur répondre par contre. Goldust gagne avec un crucifix pin. Le match était décent mais la foule n’a clairement pas embarqué. Ça aurait pu être tellement plus. 6/10

Segment backstage où Stardust attaque Goldust et cut une promo sur son père. C’était meilleur ce segment là que le match !

The Usos © vs Cesaro/Tyson Kidd ; championnat par équipe : J’aime l’équipe de Cesaro et Tyson Kidd. Ils pourraient être encore plus uniforme : même costume etc. Ils ont déjà beaucoup de move par équipe assez créative.  Cesaro y va d’un Cesaro swing mais à une jambe ! Bon flash. Le déroulement est solide. La foule est plus bruyante que pour le combat précédant. Un Samoan drop sur la barricade à l’extérieur sur Kidd. Sharpshooter de Tyson Kidd, l’autre Uso fait le save. La foule chante « This is awesome » et ils ont raison. Tyson Kidd avec son finisher gagne le titre pour son équipe. On a de nouveaux champions par équipe. Très bon combat 8/10 !

Face à Face ; Triple H et Sting : Les segments ont été bons, bien étalés dans le temps. Triple H arrive avec pas de veston-cravate. Il faut l’avouer… c’est une feud pour les vieux. Il fallait être là il y a 15-20-25 ans pour l’apprécier pour vrai. Ça vire en fight. Triple H sort sa masse, et Sting a son bat de base ball. Triple H jette son sledge hammer à l’extérieur et Sting pointe le panneau de Wrestlemania avec son bâton pour faire chanter Triple H.  Sting lui toune le dos, Triple H tente de l’attaquer, mais reçoit un coup de bâton dans le ventre et le Scorpion Death drop.  Solide segment. Sting est demeuré silencieux !

Segment du Kick-off show : Miz TV avec Paul Heyman qui fait une belle job de micro pour vendre le main-event et Brock Lesnar.

Paige vs Nikki Bella © ; championnat féminin : Le buildup est quand même bien avec les Bellas qui vole le costume de Paige et la force à s’habiller en Rosebuds. C’est le genre de trucs quand même divertissant pour les feuds mid card. Il y a quelque chose qui arrive au moins. Le déroulement du match est correct sans plus. C’était pas un match digne d’un PPV loin de là . Nikki envoie Paige tête première sur le 2e coin, roll up pour la victoire. 5/10.

On annonce Triple H vs Sting pour Wrestlemania.

Dean Ambrose vs Bad News Barrett © : Cette feud avec Barrett a été bien monté, c’est un bon adversaire pour lui,  mais côté « place sur la carte », j’espère que ce léger recul de Ambrose lui servira de tremplin pour la suite. Il est vraiment over avec la foule. Le big boot de Barrett sur Ambrose pendant qu’il est assis sur le 3e coin : bon flash ! C’est un bon déroulement physique et partagé.  J’aime bien la corde à linge de la 3e qui vire en descende du coude de Ambrose. Ambrose kick out du Wasteland. Le reste est une suite de finishs qui avortent. Barrett vient pour se sauver pour garder son titre mais Ambrose le rattrape. Bon storytelling. L’arbitre disqualifie Ambrose pour ne pas avoir cessé son attaque à temps. Bad News Barrett conserve son titre. Ambrose y va d’un Dirty Deeds après la cloche et vole la ceinture ! Solide combat qui mènera probablement à d’autres.  7.5/10

Les druides de l’entrée de l’Undertaker entrent en scène. Le gong se fait entendre ! Comme préparation pour Wrestlemania, on ne peut pas demander mieux ! Un cercueil est descendu le long de l’allée vers le ring. Le couvercle s’ouvre, c’est Bray Wyatt qui est couché dedans ! Ce qu’on attendait depuis longtemps est en train de se concrétiser. Wyatt y va d’un promo à la Wyatt assis dans le cercueil.

On revient au panel d’expert avec Renée Young, Booker T, Corey Graves et Byron Saxton qui vendent le dernier segment très bien.

John Cena vs Rusev © ; championnat US : John Cena dans un combat pour le titre US, j’aime ça comme recul ! On a droit à un combat de heavyweight. Les gars prennent leur temps. Rusev prend son temps pour worker la foule. Mauvais plan de caméra de sorte qu’on pogne vraiment trop les deux à jaser, c’est un peu malaisant. Cena a vraiment mangé le superkick de Rusev tout croche. C’est rare que je dis ça mais vraiment le synchronisme est pas à son meilleur au point où ça enlève au match. STF sur Rusev, enfin quelque chose de bien worké, la foule est dedans. Rusev brise le STF. Rusev kickout du AA. Accolade de Rusev. SuperCena le soulève pour se sortir de la prise. Low blow suivi du Superkick, et d’un autre Accolade pendant que l’arbitre est occupé avec Lana. Cena est sans connaissance. Rusev bats Cena. 5/10. Ça aurait été moins que ça n’eut été du résultat qui me plait bien et de la foule qui a été bruyante un peu … bon ça poppait pour Rusev mais quand même !

Retour au panel d’expert pour discuter de la finale du combat Rusev vs Cena.


Roman Reigns vs Daniel Bryan ; aspirant no 1 pour le titre du monde : Si la WWE veut donne THE push à Roman Reigns, il fallait qu’il lui donne une route vers Wrestlemania qui avait du bon sens parce qu’il avait perdu un peu de « fire » en revenant de sa blessure. Ce combat entre Reigns et Bryan est tout désigné pour donner un push qui a du bon sens au gagnant. La foule est partagée. Ça crie Daniel Bryan-Roman Reigns en début de match. Reigns qui se défait de la tentative de planchette japonaise montre bien le storytelliing de force vs technique. Le déroulement est vraiment bien, il y a pas de temps mort, c’est pas lazy, mais ils prennent leur temps pareil, comme un bon main event. Reigns a renversé un top rope huricanrana en powerbomb de la 2e corde. Reigns a renversé un 3e suicide dive de Bryan en belly-to-belly à l’extérieur… avant de manquer son spear et rentrer dans les escaliers. Daniel Bryan kick out du Superman punch. La séquence finale est vraiment solide. Bryan renverse le spear en … small package. Reigns kick out du Flying Knee. La foule est dedans. Yes lock, brisé par Roman Reigns. C’est clairement le meilleur combat en simple de Reigns. Bryan se prépare pour le flying knee et rentre direct dans le spear de Reigns pour le compte de 3. Roman Reigns est aspirant no 1. Handshake à la fin.  Excellent combat.  9/10. 

En tout et partout, le main-event a vraiment sauvé un show assez ordinaire merci. Le combat par équipe était solide, par contre le reste aurait pu arriver dans un Raw, surtout les segments de promo. 

Article par Max

0 comments :

Publier un commentaire