Les Maîtres du Suspense - La Critique'Mashup...

*Première Critique'Mashup d'Alpha42.
Nos chroniqueuses Marie-Eve et Nanci ont vu le film ensemble, le 15 décembre dernier
et ont partagé l'écriture de cette critique.


Les Maîtres du Suspense : Robin Aubert, Michel Côté, Antoine Bertrand.

Les Maîtres de... la Comédie !

   C'est le 17 décembre que sort la comédie québécoise tant attendue, Les Maîtres du Suspense.  Réalisé et écrit par Stéphane Lapointe, dont le dernier long-métrage date de 2009, il revient en force avec un casting haut de gamme. En effet, le film met en vedette des acteurs très connus et appréciés du public, tel que Michel Côté et Antoine Bertrand. Le public pourra aussi découvrir Robin Aubert qui tient aussi un des rôles principaux.

Les acteurs

   La feuille de route de Michel Côté est impressionnante, acteur dans plus de 35 films et téléséries, son visage est connu du public québécois depuis les années 1970.  Il a interprété des rôles variés autant dans des drames que des comédies.  Tout récemment, nous avons pu le voir dans la série "La Théorie du K.O.".  Il est principalement reconnu pour ses rôles - entre autres - dans "La Petite Vie", "Omerta", "C.R.A.Z.Y.", "Cruising Bar" (1 et 2), "Dans le Ventre du Dragon", "Piché : Entre Ciel et Terre", sans oublier plusieurs "Bye Bye".  Il ne faudrait pas oublier "Broue", qu'il présente sur scène, partout au Québec, avec ses amis Marc Messier et Marcel Gauthier depuis 1979.

   Bien que Robin Aubert semble moins connu du grand public, il contribue depuis plusieurs années au cinéma et à la télévision québécoise comme acteur, scénariste et réalisateur. Son premier long métrage, "Saints-Martyrs-des-Damnés" a remporté de nombreux prix en plus d'être vendu dans plusieurs pays. Son plus récent film (2010) en tant que réalisateur, "À l'Origine d'un Cri" - avec Michel Barrette, Jean Lapointe et Patrick Hivon - a reçu un excellent accueil du public. Dans un registre plus léger, rappelons-nous qu'il était le Léo Rivard de l'émission jeunesse "Radio-Enfer", sur les ondes du Canal Famille (VRAK).

   Le troisième personnage au cœur de l'histoire est interprété par Antoine Bertrand. Visage extrêmement connu depuis quelques années dans le paysage médiatique québécois, nous avons pu le voir dans le film historique à grand déploiement, "Louis Cyr : L'Homme le plus fort au monde". De plus, il a secondé Véronique Cloutier dans l'animation de l'émission de variété, "Les Enfants de la Télé". Mais, c'est avec "Virginie", où il interprétait Patrick que tout a commencé... Et qui ne se souvient pas de Junior dans "Les Bougon" ou de Yannick dans "C.A."!!  

L'histoire

   Le film raconte l'histoire de Hubert Wolfe (Michel Côté), auteur à succès qui profite de sa célébrité en menant de train de vie très glamour et en courant les soirées mondaines. Ce que le public ignore est que depuis 12 ans, il utilise les services d'un écrivain fantôme (Robin Aubert).  Tout semble sous contrôle jusqu'au moment où son écrivain fantôme tombe en panne d'inspiration et doive trouver lui aussi, un écrivain fantôme (Antoine Bertrand). Cette ainsi que ces trois personnages seront unis dans le but ultime de finir ce roman, cette quête les mènera jusqu'en Louisiane, là où l'histoire du roman se déroule. 

La critique

  L'art d'écrire de la bonne comédie est un art difficile. Je prends pour preuve les nombreuses comédies québécoises qui n'ont pas réussi à charmer ni le public, ni la critique. Il est facile de tomber dans la caricature, difficile de trouver le ton juste. Ne pas prendre le public pour des idiots, tout en les faisant rigoler, c'est tout un art. C'est avec plaisir que nous vous annonçons que "Les Maîtres du Suspense" ont passé le test... et haut la main !

   Stéphane Lapointe n'est pas tombé dans le piège d'essayer à tout prix de faire rire son public en enchaînant les gags.  Il a plutôt fait confiance à l'histoire et à l'interaction des comédiens et c'est là où la magie se produit. Les trois têtes d'affiche sont solides et semblent visiblement prendre plaisir à jouer dans ce film.  La performance de Marie de Meideros vient rajouter une douce couleur avec son joli accent français, même phénomène pour Anna Hopkins avec son accent anglophone, cette variété ajoute de la musicalité au film.

    Robin Aubert est solide en surdoué associal.  Les chutes les plus drôles du film viennent de lui.  Que ce soit lorsque Dany répond à son ex-femme (interprétée par la belle Anne Casabone) en lui disant : "Je ne suis pas Marie Laberge, Tabarnack!" ou en disant à Hubert (Côté) : "C'est pas juste une petite panne d'inspiration, ton affaire. C'est le barrage LG2 !"  Robin Aubert est savoureux du début à la fin.

     Antoine Bertrand passe de l'homme le plus fort au monde dans son dernier film à... l'homme le plus faible au monde.  Dans la trentaine et encore puceau, Quentin est un personnage attachant qu'on voudrait protéger de sa mère (Denise Gagnon), acariâtre et oppressante.  Sa rencontre avec la belle Alyssa (Anna Hopkins) changera la vie de Quentin.  Le jeu d'Antoine Bertrand est juste, tout en finesse. Il doit lui rester un peu de Louis Cyr car jouer ce genre de personnage relève du tour de force.

     Pour sa part, Michel Côté est égal à lui-même : un brillant acteur! Il nous livre un Hubert Wolfe arrogant et au dessus de ses affaires.  Dans son jeu, Côté est aussi égal à lui-même... ou du moins, égal à tous ses derniers films.  Depuis "Piché : Entre Ciel et Terre", nous avons l'impression que Côté joue le même rôle.  Les mêmes émotions, les mêmes gestuelles... C'est le même jeu, d'un film à l'autre, seulement le nom du personnage change.  Nous nous attendions un peu plus de ce monument du théâtre et du cinéma québécois.  Ceci dit, Michel Côté demeure Michel Côté et nous sommes très heureuses de le retrouver dans cette comédie de Stéphane Lapointe.


    "Les Maîtres du Suspense" est une comédie satirique flirtant avec le suspense, qui, grâce à un scénario intelligent, imaginatif et cynique, qui est de plus doté de nombreuses références culturelles, ressort de la production cinématographique québécoise récente.

Article par Marieve

0 comments :

Publier un commentaire