Critique de Dear White People - Comédie satirique au goût du jour - à voir


texte de @MarieLooper   

     Dear White People est le premier long-métrage écrit et réalisé par Justin Simien, gagnant du Special Jury Award for Breakthrough Talent en 2014 au Sundance Festival, Simien frappe fort avec cette comédie satirique. Selon le Variety il fait partie des 10 réalisateurs à observer, et pour cause. 

   L'histoire du film se déroule durant l'ère post-élection du président américain Barack Obama, le premier président noir. Ce qui laisse croire à certains que les États-Unis sont enfin devenus un état exempt de racisme. Ce qui est bien sûr une illusion lorsque l'on constate le nombre de crimes raciaux qui ont fait la une depuis quelques mois, pensons seulement à Ferguson. Quoique le film soit à mille lieues de ces événements dramatiques, Dear White People est d'autant plus pertinent.

    Dear White People est une comédie typique d'étudiant américain qui évolue sur un campus universitaire, à la différence que les 4 étudiants sont des noirs confrontés à leur différence dans un environnement majoritairement blanc. L'auteur s'est entre autre inspiré de sa propre expérience, en effet, le film devait au départ s'intituler 2%, ce qui est le pourcentage d'étudiant noir sur son campus universitaire.

Électrisant

       Doté d'un scénario provocateur pimenté d'un humour grinçant et intelligent, DWP ne cherche pas les rires faciles, attendez-vous à devoir réfléchir tout en riant du début à la fin. Autre aspect très intéressant du scénario est que le propos n'est jamais uniforme, les 4 protagonistes du film ont leur propre façon de vivre leur réalité, ce qui alimente le débat, tant pendant qu'après le film. 

      Pour ce qui est du visuel, Simien manie la réalisation avec brio, il va clairement au-delà de ce que l'on a l'habitude de voir dans une comédie et la musique parfois classique, moderne ou jazzé sert les images à merveille.

       Le tout est dynamique, brillant, percutent, intelligent, Dear White People est sans aucune hésitation l'un des films à voir cette année. Justin Simien a créé une comédie qui saura marquer les esprits sans même que le public en ait eu conscience tant sa façon d'amener des sujets délicats est habile et original. 

Financement

       Note intéressante, les premiers essais de Simien pour réussir à obtenir les fonds nécessaires pour produire son film furent un échec, il n'a pas abandonné et a créé sur Tweeter @DearWhitePeople. Sur ce compte, l'auteur testa quelques répliques d'un personnage du film qui anime à la radio, par exemple ''Dear White People, the minimum requirement of black friends needed to not seem racist has just been raised…to two.” Ces courtes phrases passives agressives ont permis à Simien de voir les réactions des gens. Ensuite, CNN s'est intéressé à ce compte Tweeter, ce qui a aidé une campagne Indiegogo qui a rapporté 50 000 $. Avec ce montant de base, le casting a commencé, et c'est en cours de route que le reste s'est ajouté.

En salle Vendredi le 5 décembre

      
       

     

Article par Marieve

0 comments :

Publier un commentaire