jeudi 21 août 2014

Theory of a deadman - Savages : ma revue



Le groupe canadien Theory of a deadman arrive avec son 5e album intitulé Savages. Souvent, à raison, comparé à Nickelback, ils se permettent même une apparition d’Alice Cooper sur la chanson titre.




 Drown : J’aime bien le couplet. La riff de guit est efficace,  mais ça mène vers un refrain un peu mellow à mon goût.

 Blow : Le couplet est ultra-catchy, mais vocalement le refrain perd en puissance. Le genre de toune qui va être 100 X meilleure live qu’en studio. Les voix de chipmuncks à la fin : c’est non.

 Savages (Feat. Alice Cooper) : Intro vraiment intéressante, couplet énergique, refrain catchy. Le bridge est écoeurant. Très bon morceau.

 Misery of Mankind : La toune de char ! Catchy d’un bout à l’autre. Juste une bonne toune hard rock. Rien d’autre à dire.

 Salt in the Wound : Excellent kick off. Couplet et refrain qui rentre dans tête instantanément.

 Angel : Vraiment quétaine, trop mellow, les claviers sont beaucoup trop présents, mais bon la toune est faite pour ça … et je l’aime pas point. Trop Nickelbackish, pour un groupe qui s’en est approché très souvent !

  Heavy : C’est tellement une toune qu’on a entendu 1000 x dont 900 X de trop. Le bridge est bon par contre.

 Panic Room : On revient à une très bonne progression entre couplet, pré-refrain et refrain. Mélodiquement le couplet est très bon.

 The One : Un slow où les arrangements s’intègrent à mesure. Quétaine un peu, mais les arrangements/progressions sont solides.

 Livin’ my life like a country song : L’intégration country est correcte, le refrain est catchy, mais boboche un peu. Les arrangements sont forts par contre.

 World war me : Riff de départ solide, couplet efficace, refrain catchy à souhait. C’est bon ça !

 In ruins : Je trippe sur les arrangements du couplet, mais je trouve le refrain vraiment faible.

 The sun has set on me : Les transitions sont pas pire pantoute. La toune est bien pacée et termine bien l’album. Bon morceau.


L’album comprend du très bon, du moyen et du très mauvais. Loin d’être l’album de l’année, quelques pièces valent tout de même clairement le détour. 7.5/10
  • Blogger Comments
  • Facebook Comments

0 comments:

Publier un commentaire

Item Reviewed: Theory of a deadman - Savages : ma revue Rating: 5 Reviewed By: Max