mardi 22 juillet 2014

Seether - Isolate and medicate : ma revue



Les têtes d’affiches du post-grunge, Seether, ont sorti leur 5e album studio « Isolate and medicate ». Depuis 15 ans, ils nous offrent des riffs de guit solides, des bons beats pesants et un vocal agressif à souhait ! C’est une véritable machine à hits.



 See you at the bottom : On retrouve le même bon vieux tone de guit et qui rentre dedans dans la riff principale. Le couplet est correct mais le refrain est plutôt faible. Les screams se retrouvent trop à l’arrière plan à mon goût.

 Same damn life : On a ici une tentative de “commercial” vraiment boboche ! On a même les voix de tête insupportables en prime ! Pas écoutable ! Dommage parce que rendu au solide bridge, j’en ai déjà plein le cul !

 Words as weapons : On a ici un morceau plus théâtral, aussi commercial, mais mieux réussi cette fois. Pas assez pour le thumbs up par contre, et c'est le premier clip tiré de l'album.

 My disaster : La riff de départ est intéressante. Vintage Seether, ce qui est très bon signe. Solide refrain, pesant à souhait. Du Seether efficace  comme je l’aime !

 Crash : Riff accoustique intéressante au départ. Les harmonies vocales sont bonnes. Le couplet est intéressant, et le refrain est carrément gigantesque. Le groupe sort de sa zone et pour ce morceau : le résultat est bon.

 Suffer it all : Retour au hard rock caractéristique de Seether. Les transitions sont excellentes ! L’efficacité est là. Les screams sont présents et à l’avant-plan ! Par contre les vocals aigus : on a fait le tour dès la première note !

  Watch me drown : Energie plutôt happy pour le couplet. Le refrain est moyen. Le bridge est solide. C’est très catchy, mais ça vient pas me chercher assez pour le thumbs up.

 : Nobody praying for me : Harmonies vocales solides au couplet. Le refrain est un peu quétaine par contre. Le bridge fait la job en masse.

 Keep the dogs at bay : Excellent kickoff. La recette se répète : couplet smooth, avec le fuzz qui embarque au refrain, mais qu’est-ce tu veux : ça marche !

 Save today : Chanson plus space, plus smooth. C’est très réussi. La montée est excellente.


Sur cet album, Seether s’aventure hors de ce qu’il fait habituellement pour quelques morceaux et les résultats sont parfois peu reluisants. Après 3 chansons, j’étais loin d’être convaincu, mais par chance ils se reprennent de belles façons par la suite. 8/10
  • Blogger Comments
  • Facebook Comments

0 comments:

Publier un commentaire

Item Reviewed: Seether - Isolate and medicate : ma revue Rating: 5 Reviewed By: Max