Oktoberfest des Québécois - Le Domaine La Branche

Par Isabelle Trottier (@Szaz22)


 Dans le cadre du Festival Oktoberfest des Québécois, nous avons découvert le Domaine La Branche et leurs divers produits.

Le Domaine est avant tout une érablière qui appartient à la famille Desgroseilliers depuis plus de 55 ans située à St-Isidore, tout près de Châteauguay. Louis Desgroseilliers, maintenant le plus jeune vigneron au Québec, a décidé d'expérimenter en produisant de l'alcool fait à base d'eau d'érable fermentée. Son but : produire un alcool d'érable au goût équilibré, sans aucun ajout, fermenté avec une levure spéciale (leur secret) qui permet de ne rien perdre de la saveur de l'érable.

Le résultat est tout simplement extraordinaire. Sur place, nous avons goûté aux divers produits en compagnie de Maxime Dillinger. Voici donc un aperçu de notre dégustation.

Tout d'abord, nous avons testé le vin d'érable, qui s'apparente à un vin blanc doux. Il est très léger, sec et ne goûte pas trop l'érable (le goût se rapprochant plus de celui qu'a l'eau d'érable que de celui du sirop). Il est donc légèrement sucré, mais sans trop d'insistance à ce niveau.


Par la suite, le liquoreux à l'érable nous a été présenté. Ce digestif s'apparente à un porto avec ses 12% d'alcool. Plus sirupeux que le vin d'érable, l'ajout de bâtons de chêne au vieillissement de ce vin lui confère un goût qui s'agencerait parfaitement avec des pâtés et du foie gras.

Le Domaine La Branche étant non seulement une érablière mais aussi un vignoble et une cidrerie, nous avons dégusté quatre cidres. En premier lieu, le cidre tranquille présente un bon goût de pomme avec une légère amertume en bouche. L'ajout de cidre de glace à la recette après que la fermentation ait eu lieu permet de couper l'arrière-goût amer et d'équilibrer le tout.

Par la suite, nous avons goûté au cidre de glace. Ceux qui s'y connaissent un peu en cidres de glace sauront qu'il y a plusieurs façons de faire geler les pommes et que le choix détermine grandement le goût final de l'alcool et sa teneur en sucre. Certains laissent les pommes geler sur l'arbre, d'autre les récoltent et sortent les caisses à l'extérieur au moment propice pour faire geler les fruits entiers. Dans ce cas-ci, c'est le jus qui, un fois extrait, a été gelé. Le résultat donne un excellent goût de pomme fraîche, sans trop de sucré en bouche.

Bien sûr, l'opposé du cidre de glace est le cidre de feu. Sa méthode de production est similaire à celle du cidre de glace, mais ici on fait bouillir le jus plutôt que de le faire geler. Le résultat donne un alcool à siroter au dessert, beaucoup plus sucré, avec un goût de pomme caramélisée. Peu de producteurs au Québec font du cidre de feu. Ce fut donc une très belle découverte que nous recommandons assurément.


Finalement, nous avons goûté à la nouveauté de cette année : le cidre pétillant. C'est tout simplement le cidre tranquille que l'on a gazéifié pour le rendre pétillant. Le résultat est impressionnant : avec les bulles, l'amertume disparaît complètement pour laisser place au goût frais et fruité de la pomme. Au goût, c'était comme croquer dans une pomme ! Ce cidre gagnera certainement en popularité et deviendra un incontournable des vins et fromages.


Avec deux médailles d'or cette année à la Coupe des Nations, le Domaine La Branche se taille graduellement une place parmi nos produits du terroir les plus prisés. Chose certaine, nous rechercherons leurs produits avidement et n'hésiterons pas à faire le trajet jusqu'à St-Isidore pour nous procurer quelques bouteilles de leurs précieux nectars.



Photos : Pierre-Luc Daoust (@PierreLucDaoust)

Article par Isabelle Trottier

0 comments :

Publier un commentaire