Select Menu

Émission

Critique

Cinéma

jeux video

Musique

ESports

Comics

Périphérique

Lutte

Alpha42 - 24 Mars 2015




Cette semaine, nous avons eu de longue discutions sur plusieurs sujets. Mais nous avons fait quelques critiques dont The Awakened Fate Ultimatum, Final Fantasy XV, Mario Party 10.

Bon Podcast

Lien Itunes https://itunes.apple.com/ca/podcast/alpha42-podcast/id960517227?l=fr&mt=2

Flux RSS http://feeds.feedburner.com/alpha42/LbRg

Lien Patreon https://www.patreon.com/alpha42?ty=a

BLIND DIGITAL CITIZEN - PREMIÈRES VIES - SORTIE DIGITALE CANADIENNE

Rien ne sert de mourir, il faut courir à point. Ce qui vaut pour l’Apocalypse de Saint Jean — tout détruire pour mieux reconstruire — vaut aussi pour les Français de Blind Digital Citizen. Avec ce baptême du feu nommé Premières Vies, ils proposent un premier album où renaissance, espoir et re-création sont gravés entre des sillons à la fois synthétiques et humains (après tout). Et s’imposent naturellement comme le premier véritable groupe français du XXIe.



Obsédés par la réinvention permanente depuis ses débuts en 2012, Blind Digital Citizen a donc choisi de conjuguer son premier disque au pluriel. «Premières vies». Un titre à choix multiples qui traduit bien les paradoxes du groupe, à la fois aveuglé par les lumières d’une époque où tout va trop vite, mais aussi impliqué jusqu’aux cordes vocales dans ce quotidien à triple dimensions. Sortant de l’autoroute de l’information pour mieux observer le monde qui les entoure, ces enfants du nouveau siècle font ici tabula rasa des angoisses et des doutes de l’adolescence pour faire naître une (en)vie celle d’une musique consciente qui dépeindrait avec justesse et poésie le monde qui les entoure.

Dans l’univers désarmant de Blind Digital Citizen, on croise successivement tube de clubbing pour banlieues bétonnées (Ravi), ballade psychédélique à mi-chemin entre David Lynch et André Breton (l’entêtant Parachute) et roman d’anticipation à la Lovecraft fantasmant la société de l’an 6740 (Perú). De ses nombreuses vies antérieures, Blind n’a conservé que deux titres issus des précédents EP (Reykjavik 402 et War), auxquels s’ajoutent des échos lointains au Bashung de Fantaisie
militaire comme le spectaculaire « Palais de Cristal», piège à texte fragmenté pratiquant le cut up pour déminer le terrain (« Dans un tiroir un incendie se déclare / Dans les couloirs un homme joue avec son histoire / Donne des ordres sans mémoire »). Mais ces gamins du périphérique n’ont jamais volé d’amphores au fond des criques, ni fait la cour à des murènes. Leurs chansons, beaucoup plus concrètes, évoquent la sueur de la vingtaine (« Regarde moi en face quand tu jouis » sur « Dvek », « C’est quand qu’on baise ? » sur « Ravi ») ou encore l’amitié sur « Cumbia », une chanson écrite « comme un banquet chez Astérix après avoir vécu une grande aventure ».

Celle-ci ne fait pourtant que commencer. Soudés comme les doigts d’une main invisible, les cinq membres du groupe forment une jeune bande à part, à la fois innocente et explosive, et dotée d’un talent d’écriture comme on en compte bien peu en France. Un talent qui donne à leurs chansons l’aspect d’un mille-feuille mélodique à triple niveaux de lecture. Loin d’être un simple collectif brandissant les # comme un drapeau générationnel, François le chanteur scande des slogans (« Rêve-toi et marche ») où l’espoir est scotché sous les pavés. Et si cet appel à des lendemains qui
chantent se fait parfois par la violence, à la posture nihiliste et auto-destructrice, Blind Digital Citizen oppose un bonheur intriguant. « La lumière vient de l’intérieur » : cette musique punk qui crève le plafond permet au groupe de dégager le ciel pour écrire en gros sa prochaine prophétie : « Now. Futur ».

 

Core i5-5675C et i7-5775C : les premiers processeurs Intel Broadwell en Socket 1150




Avec BroadwellIntel nous proposera une mise à jour de ses processeurs Haswell, mais avec une finesse de gravure moindre en 14 nm, contre 22 nm, et quelques améliorations ici et là, histoire d'améliorer encore un peu les performances.

Les processeurs Broadwell seront disponibles dans de très nombreuses déclinaisons, en version mobile par exemple, mais aussi en version desktop, avec des modèles de type BGA, mais aussi des versions en socket LGA 1150.





Intel Core i7-5775C Intel Core i5-5675C Intel Core i7-4790K Intel Core i5-4690K
Codename Broadwell Broadwell Devil's Canyon Devil's Canyon
Process 14nm 14nm 22nm 22nm
CPU Cores 4 Cores / 8 Threads 4 Cores/ 4 Threads 4 Cores / 8 Threads 4 Cores/ 4 Threads
Graphics Iris Pro 6200 Iris Pro 6200 HD 4600 HD 4600
EUs 48 48 20 20
Base Clock 3.1 GHz 3.1 GHz 4.0 GHz 3.5 GHz
Turbo Boost 3.7 GHz 3.6 GHz 4.4 GHz 3.9 GHz
L3 Cache 6 MB 4 MB 8 MB 6 MB
TDP 65W 65W 88W 88W
Lunch Price ~$350 US ~$250 US $350 US $250 US


Et pour les versions LGA 1150, les deux premières qui seront disponibles sur le marché seront les Core i5-5675C et i7-5775C. Des processeurs 14 nm en 65 watts, qui intègrent une Iris Pro 6200 et un contrôleur mémoire DDR3 1600 MHz.

Le Core i5-5675C est un modèle Quad-Core sans HT, proposant des vitesses de 3.1/3.6 GHz et 4 Mo de cache L3. De son coté, le Core i7-5775C est un Quad-Core + HT, tournant de 3.3 à 3.7 GHz pour 6 Mo de cache L3.

broadwell

Intel Broadwell



Source: http://vr-zone.com/articles/intel-core-i5-5675c-i7-5775c-desktop-broadwell-cpus-arrive-soon/89330.html

The Crow - Un nouveau comédien pour le Remake

Le retour de The Crow au cinéma à eu plusieurs rebondissement, la majorité de l'équipe original ont quitté le navire pour laisser la production sans réalisateur ni acteur principal.



Après plusieurs recherche, Relativity ont annoncé qu'ils ont trouvé les remplacer. Pour reprendre la place de Luke Evans, c'est Jack Huston qui fût confirmé pour le rôle. L'acteur deviendra le nouveau Eric Draven, il est connue pour la série Boardwalk Empire. Le réalisateur de son côté est surtout connue pour avoir réalisé des vidéo clips, Corin Hardy aura la tâche de faire revivre le personnage obscure au cinéma.

La production devrait arrivé sur les grands écran pour 2016.

The X Files - Le retour est confirmé

La rumeur circulait depuis plusieurs mois, même David Duchovny en avait parlé qu'il serait partant. Voilà que la Fox ont confirmé que 6 épisodes seront en chantier pour la saisons 2015 - 2016.



Depuis toujours, la Fox est reconnue pour annulé leurs séries comme aucune autre station de télé. Avec la popularité des courtes séries chez les Britanniques, le réseau avait fait l'expérience avec la dernière saisons de 24, qui ne contenait que 12 épisodes. Ils ont vite remarqué le succès, voilà que l'un des premiers projets de la nouvelles direction arrive.

Chris Carter sera de retour également pour produire le retour de la série, la série pourra également conté sur ces acteurs principales. Muldor et Scully, respectivement David Duchovny et Gillian Anderson effectueront leurs retours devant la caméra.

Les dates de diffusion ne sont pas connue, mais gageons que le monde ont déjà hâte au grand retour.